Actualités

Voir les nouvelles à travers la lentille SYRUS

Agir face à la COVID-19 : Perspectives pour les dirigeants

Plongez-vous dans le billet de Constance Léonard-Tessier, Conseillère chez SYRUS, qui partage ses réflexions inspirées de l’atelier « Agir face à la COVID-19 – Perspectives pour les dirigeants », organisé par Deloitte, et auquel participait Jean-Philippe Towner, vice-président et chef de la direction financière chez Pomerleau.

Découvrez l’importance de la culture d’entreprise et de la collaboration entre les équipes en temps de crise.

Les épreuves de la COVID-19 auront certainement servi de test de robustesse pour la culture, l’ADN de marque et les valeurs de bon nombre d’organisations. Chez SYRUS, nous croyons fermement qu’une identité et des valeurs ancrées dans une culture forte assurent une base solide pour entretenir et conserver des relations de confiance avec les employés, et ainsi favoriser la pérennité de l’entreprise.

La façon dont les entreprises gèrent et mobilisent leurs équipes sera déterminante, non seulement pendant la deuxième vague, mais aussi pour les mois et années à venir. Tout porte à croire que les entreprises qui s’en sortiront le mieux sont celles qui font de leurs employés la pièce maitresse de leur relance.

Pour Jean-Philippe Towner, vice-président et chef de la direction financière chez Pomerleau, « c’est dans les temps difficiles que l’on voit les vraies valeurs d’une entreprise ». C’est d’ailleurs pour cette raison que, dès le début de la crise, Pomerleau s’est tournée vers ses valeurs d’authenticité, d’excellence, d’adaptabilité, d’innovation et d’amour (oui, oui, amour!) pour guider ses actions et ses décisions. Les valeurs deviennent alors une boussole, un filtre décisionnel pour l’équipe de direction. Il importe donc, pour tout dirigeant, de s’assurer que les valeurs reflètent les besoins et les objectifs de son organisation.

 

Le travail des communications internes

Comme la plupart des entreprises ont pu le constater, les communications internes ont occupé une place prépondérante dans les opérations au cours des derniers mois. Implanter des canaux de communications internes, à la fois efficaces et utiles, s’avère crucial pour favoriser la cohésion d’équipe, le sentiment d’appartenance et la valorisation des employés. Les communications internes – ou l’absence de celles-ci – sont mises à l’épreuve par la crise sanitaire. Les dirigeants doivent faire preuve d’agilité, d’innovation et de créativité pour conserver de bons liens avec leurs employés et maintenir la confiance au sein de l’organisation.

Chez Pomerleau, la communication interne a été un élément clé pour préserver la culture d’entreprise et permettre aux équipes de faire face, ensemble, aux défis que rencontrait l’organisation. L’entreprise a misé sur la transparence et l’authenticité dans chacune de ses communications internes, pour conserver ce lien de confiance.

La crise actuelle a aussi permis à Pomerleau de mettre en lumière l’importance de la collaboration pour adapter les opérations de l’entreprise; cette approche a d’ailleurs a permis de développer, en quelques semaines, des outils qui auraient normalement pris des mois à mettre sur pied, faisant de Pomerleau une entreprise plus forte et plus apte à surmonter d’éventuelles épreuves.

 

La gestion des risques, une arme redoutable

L’agilité dont font preuve certaines organisations facilite leur réactivité et leur adaptation. C’est dans des moments comme ceux-ci que les entreprises testent les limites de leur intelligence collective et de leur capacité à réagir à des imprévus. Toutefois, se baser uniquement sur la flexibilité pour faire face à l’adversité n’est pas la solution à préconiser. Orienter sa culture organisationnelle sur la prévoyance et l’anticipation des risques est un atout considérable qui devient tangible lors des situations de crises. Souvent négligée dans les moments où l’on peut se permettre de s’y pencher, la gestion des risques s’avère fort précieuse lorsque surviennent des épreuves. Certaines entreprises l’auront malheureusement appris à leurs dépens au cours de cette crise.

 

Les défis opérationnels et financiers

En situation de crise, la résilience et l’agilité sont nos meilleures alliées : elles nous permettent une plus grande adaptabilité dans l’évolution des modèles financiers de sorte à favoriser la pérennité des opérations. En plus des défis opérationnels auxquels ils ont été confrontés, les employés et les dirigeants de Pomerleau ont dû faire preuve d’ouverture pour assurer la santé financière de l’entreprise. Alors que de nombreux clients se trouvaient en situation de précarité, Pomerleau a envisagé des dizaines de scénarios et de modèles financiers, évoluant au rythme de la crise, ce qui a révélé d’importants leviers pour sa stratégie d’affaires. L’importance d’une gestion stricte du fonds de roulement s’est avérée être un enjeu critique dans le contexte de la COVID-19 : pour Pomerleau, la relance doit intégrer des lignes d’affaires résilientes et absorber un cycle économique complet.

Alors que 2020 nous a appris que les crises – et l’ampleur de leurs conséquences – sont difficiles à prévoir, cette année a aussi appris la résilience, l’agilité et la collaboration. Une chose est sûre, malgré que les crises soient inattendues, éprouvantes et qu’elles remettent en question tout ce que l’on connait, il est possible de s’y préparer; notre posture face à la deuxième vague en est la preuve. Le résultat n’est jamais garanti, mais en instaurant une culture organisationnelle robuste, en valorisant des canaux de communication forts et honnêtes, et en imposant une gestion stricte du fonds de roulement, on se donne les chances me mieux résister à l’inconnu.

 

Partager
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email